Vous êtes ici :
> Stars Oubliées > Stars > Les Sportifs > Bernard Pardo
Bien joué.

- Bernard Pardo -


Du rififi ches les branques !

par Max


Quelques mots...

Croire que Bernard Pardo aurait pu consacrer tout son temps au football, c’est comme si Lino Ventura avait joué des rôles de gendre idéal toute sa vie... Inconcevable ! A un moment ou à un autre, les Tontons redeviennent Flingueurs et Bernard Pardo est remis en examen... Un cercle vicieux, l’histoire d’une vie.

Bernard Pardo c’est avant tout un footballeur du Milieu : milieu de terrain du grand Olympique de Marseille et homme du milieu mafieux azuréen au même titre que Francis Vandenberghe est belge... Francis le Belge ? Ah mais oui, justement ! L’homme est un peu le tonton de Bernard Pardo, son instructeur et son prof de travaux pratiques. Bref, à la suite d’une incarcération maladroite pour un léger trafic d’héroïne, le dit « Belge » fut libéré grâce à une caution d’1,5 millions de francs versée en partie par le gars Pardo...

Cà te laisse songeur, gentil lecteur ? Attends un peu ; car au lieu de fréquenter les terrains de la Commanderie (centre d’entraînement de l’OM), Bernard va jouer avec ses nouveaux amis sur la côte et se retrouve fréquemment sur le terrain de défoulement du Commandant de gendarmerie... Qui finit d’ailleurs par le coffrer en 1993 pour sa participation à un vaste trafic de cocaïne ! 6 mois aux Baumettes, puis quelques semaines à Luynes, à la fraîche, çà requinque son homme.
Pas juste... Pardo est donc libéré on ne sait comment (la rédaction se défend d’oser insinuer quoique ce soit...) et découvre de nouveaux amis : il fait maintenant partie de la « Bande à Courbis » (qui a dit Basile ? !) avec Ginola, Olmeta et, bien entendu, le fabuleux Roland. Trois joueurs corses impliqués dans de nombreuses affaires de matchs truqués mais blanchis en parallèle dans une sombre histoire de braquage (on peut pas être partout, oh !) ; un entraîneur-manager-agent de joueurs inculpés dans d’innombrables affaires de fraudes et de trafics divers et variés... Quel cocktail tu nous sers Bernard !

Tiens, un cocktail, c’est le cas de le dire puisque aujourd’hui l’ami Nanard est tavernier au Bar de la Poste, à Gardanne. L’homme a 42 ans, des souvenirs plein la tête et un cœur tout neuf bien calé dans la poitrine. En effet, en décembre 1997, le trio cœur-foie-pancréas est à la rue et force l’ancien « poumon » de l’OM a être transféré vers les urgences de La Timone. Les médecins sont contraints de lui éclater toutes les dents suite à une infection, on frôle le carton rouge pour l’ami Pardo... Il reste alité durant des mois, incapable d’être opéré jusqu’à ce que son corps ait retrouvé une esquisse de santé... La Coupe du Monde 98 passe et les anciens de l’équipe de France, Blanc et Deschamps, penseront à lui faire un signe du haut du toit du Monde. On pourrait verser dans le mélo mais, heureusement, Bernard se fait transplanter et commence une nouvelle carrière : il sera philosophe de comptoir !
Et l’une de ses plus belles reflexion est sûrement : « Vous vous rendez compte, avoir la présence d’esprit de se mettre sur une liste de donneurs d’organes... pour les autres... » . Ben oui, c’est plutôt pour les autres qu’on donne, en général...

Philosophe, il n’en reste pas moins un peu superstitieux : il dit allégrement trouver le bonheur dans son chiffre favori : « J’ai eu 13 sélections en équipe de France et je n’ai jamais perdu, j’habite dans le 13, mon père est né un 13 ». On se raccroche où on peut... 13 dents, 13 mois de taule cumulés, 13 enfants illégitimes (non là, on plaisante... quoique...).





- Le plus grand grenier du web -

Envoyez nous vos articles !!


Aujourd'hui...

Bernard Pardo a retrouvé ses racines à Gardanne : ma vie d’avant paraît si lointaine lorsque je suis au milieu (milieu ? une rechute ?) des miens. ».

Pardo c’était le luxe inouï et brutal, les voitures rouges, la villa de Sanary dans le Var et des amis qui partageaient son porte-monnaie grand ouvert...

« L’important c’est de pouvoir voir ma figure dans la glace quand je me réveille le matin » dit-il.

Et d’ailleurs il n’est pas le seul puisque le Fisc le voit très bien également et lui réclame encore l’équivalent de 5,5MF... ça rassure, il est pas tout seul le Bernard ! Le Milieu veille...



Vous cherchez des nouvelles plus récentes de Bernard Pardo ?
visitez QueSontIlsDevenus.net




Quelques sites pour en savoir plus...

Envoyez nous les adresses de sites que vous connaîssez !!

S'inscrire au Fan Club

(C)opyright 1999-2005 - Stars Oubliées.com®