- Bancarel se fracture le moral... -

Lire la rubrique complète sur Bancarel ! !

Antho butera pourtant encore et toujours par manque d’abnégation, de technique, de jeu de têtes.... et encore beaucoup d’autres choses.
Jamais un défenseur ne lui laissa la place pour un dribble, jamais un gardien de but ne lui offrit un espace pour marquer, ses quelques buts doivent tout... à la chance !
Un coude bien placé, un genou qui heurte le ballon alors qu’il remet son lacet, un dos qui touche le cuir lors d’une chute dans la surface ou même un dégagement du goal en pleine face : ses moments de gloire sont rares mais toujours diffusés au zapping lors des grandes heures de Téléfoot !

Des coups de génie selon Michel Poisson, son père spirituel. Des coups du sort selon les ramasseurs de balles, qui se souviennent aujourd’hui des kilomètres parcourus à la recherche des missiles envoyés hors-cadre par le « Roi de la Vendange tardive » ... Surnom offert par ses coéquipiers caennais pour sa capacité à moissonner une frappe niveau pupilles.

Réputé travailleur, Antho restait souvent après les entraînements pour tenter de cadrer ses tirs, face aux poteaux, à 2 mètres des buts, sans gardien... Exercice où il développa son endurance en cross-country à travers les forêts des alentours, là où terminaient 95 % des ballons frappés de son pied gauche maladroit, jugé même carré selon ses collègues.
Tenté de se mettre au ball-trap pour utiliser, enfin à bon escient, ce don de la nature qu’est son coup de pied imprécis, Anthony Bancarel dû s’arrêter plutôt que prévu...Une grosse fracture du moral mettant fin à ses jours de footballeur de bas-niveau lorsqu’il apprit que la FIFA songeait à rétrécir la taille des buts de deux centimètres de largeur.
« A ce rythme là, j’en planterai pas un avant la Coupe du Monde 2014 ! »... Remarque, ça vient vite quand on y pense... Et puis t’as qu’à fait comme Madar : une tête et ça repart !



S'inscrire au Fan Club

(C)opyright 1999-2005 - Stars Oubliées.com®