- Laurent Cabrol et Les marches de la gloire -

(Lisez la rubrique complète sur Laurent Cabrol !)

En 1991, Antenne 2 lance la première télé-réalité à la française et place LC aux commandes.
Le concept présente des héros du quotidien, des anonymes courageux et autres inconnus prêts à tout pour sauver une grand-mère prisonnière d’une chambre froide ou un yorkshire s’étouffant avec un éclair au chocolat...
Du grand art ! Sur TF1, Patrick Sébastien et sa bande de beaufs sont laminés. La fièvre du samedi soir s’appelle Laurent Cabrol, le prime time est son terrain de jeu et l’audimat son meilleur pote : plus de 7 millions de « téléspect-acteurs » portent LC vers la gloire.

Justement, cette gloire, Pascale Breugnot lui amène sur un plateau quand elle lui offre de toute urgence Les Marches de la Gloire sur TF1 (La Nuit des Héros version « Mamie va mourir si bébé ne lui sort pas la tête du four en escaladant le micro-onde du haut de ses 7 mois... » - du lourd !). Patrick Sébastien et ses potes en tutu rose et gros nez rouge sont laminés (bis) et virés (bien...).

Pour lutter contre la furia Cabrol, même Jacques Pradel décline ses concepts à outrance en se prenant tour à tour pour un détective privé (Perdu de Vue), un sexologue (L’Amour en Danger) et un justicier (Témoin n°1)... Rien n’y fait, LC superstar est devenu la coqueluche de la ménagère de moins de 50 ans et du Bidochon moyen.

France 2 poursuit néanmoins La Nuit des Héros en appelant à la rescousse le cultissime Michel « Pip-Pip » Creton ( il n’est donc pas mort piqué par une raie...).

Résultat proche du suicide médiatique : l’audience est en chute libre mais les caisses de la chaîne publique sont renflouées par les 60 millions de francs de dommages et intérêts versés par TF1 pour le plagiat du concept.



S'inscrire au Fan Club

(C)opyright 1999-2005 - Stars Oubliées.com®