Vous êtes ici :
> Stars Oubliées > Stars > Les Présentateurs > Jacques Pradel
Bien joué.

- Jacques Pradel -


Ca y est, on l’a perdu de vue...

par Prisca


Quelques mots...

En France, Jacques Pradel fut à la télé poubelle ce que Céline Dion fut à la chanson braillarde : un précurseur. Avec Pascale Breugnot, ils ont compris très vite qu’on pouvait faire de l’audimat en montrant la vie des « vrais gens ». Le résultat fait peur.

Le nom de Jacques Pradel est avant tout associé à deux émissions : « Perdu de vue » et « témoin no 1 », ainsi qu’à un fou rire : L’affaire Roswell. Il demeure à ce titre la seule personne dont la carrière a pris fin à cause d’un extra terrestre.

Revenons donc un instant sur la carrière de Jacques Pradel : tout commence à la radio. Il anime des émissions avec Françoise Dolto, répondant aux questions anxieuses des mamans : mon bébé pleure tout le temps, mon fils n’a pas d’amis, est-ce lié au fait qu’il a la tête en triangle et deux gros yeux noirs, etc. Jusque là, tout allait bien, aucun petit martien en vue.

Puis, en 1991, c’est l’arrivée sur nos antennes de « Perdu de vue », une des émissions qui marqua le plus les gens et donna naissance à beaucoup de sketchs et parodies. Le principe est simple : votre tata a disparu avec l’héritage et vous voulez la retrouver ? Un petit coup de fil, Jacquot diffuse sa photo et raconte son histoire à la télé et les reporters aguerris de TF1 vont chercher Tata, qui s’était cachée dans le placard la coquine.

Le résultat est foudroyant : l’audimat monte, les critiques pleuvent, les lettres de spectateurs affluent, et France 2 se sent obligée de surenchérir dans la bêtise : c’est « les marches de la gloire » avec Laurent Cabrol, le Jacques Pradel du pauvre. « Perdu de vue » reste dans les annales comme une des émissions les plus racoleuses et les plus truquées, suspense oblige. C’était pourtant très moral, si on en croit son présentateur : "Nous rétablissons la communication coupée entre les personnes, entre les couples, c’est le nouvel âge de la télévision ».

Le nouvel âge de la télévision continue avec « Témoin no 1 », qui ferait passer « Perdu de vue » pour « Bouillon de culture ». Délation, dénonciation = télévision. Les spectateurs le comprennent vite et TF1 s’improvise Juge. Le n’importe quoi culmine lors de la fameuse émission en 1996 où l’équipe de « Témoin no 1 » prétend avoir résolu l’affaire de la profanation du cimetière de Carpentras. La rumeur fait office de preuve, merci Maître Collard. Déjà, à l’époque, la vérité était ailleurs.

La dernière émission commise par Jacques Pradel sur TF1 est « L’odyssée de l’étrange ». On revient sur des phénomènes paranormaux, et on explique que c’est vrai. Il y a eu une lumière dans le ciel ? Votre frère n’a que 9 orteils ? Appelez TF1. Tout cela culminera lors de l’affaire Roswell (voir lien) qui mit fin à la carrière de Pradel. Il prononça lors de l’autopsie de la bête sa phrase la plus célèbre « Je suis troublé ». Dérangé, même.





- Le plus grand grenier du web -

Jacques Pradel et L’affaire Roswell

Envoyez nous vos articles !!


Aujourd'hui...

Aujourd’hui, Jacques regarde les lumières dans le ciel et prend des photos, au cas où un autre Roswell se crasherait sur ses pieds, pour lui rendre sa crédibilité et sa carrière. Et accessoirement, il anime une émission sur Europe 1. Qu’il ait réussi à conserver un emploi relève du paranormal...



Vous cherchez des nouvelles plus récentes de Jacques Pradel ?
visitez QueSontIlsDevenus.net




Quelques sites pour en savoir plus...

Envoyez nous les adresses de sites que vous connaîssez !!

S'inscrire au Fan Club

(C)opyright 1999-2005 - Stars Oubliées.com®