Vous êtes ici :
> Stars Oubliées > Stars > Les Chanteurs > Tonton David
Bien joué.

- Tonton David -


Car il est sûr, sûr, qu’on l’a pris pour un con...

par Tassinet


Quelques mots...

Tonton David, c’est un peu ton oncle. Et même si ça fait peur au premier abord, il faut aller plus loin, c’est à dire passer le cap des textes pitoyables et des tenues lamentables...

Le « Bob Marley du Périph’ nord » s’est pourtant lancé très tôt dans le monde magique du raggamuffin : né en 1967 à La Réunion, il échoue avec père et mère dans le XVème arrondissement de Paris après un détour par le Sénégal et la Gambie.

A 14 ans, le marmot se sent prêt à découvrir les sound-systems et quitte le « home sweet home » familial. La banlieue nord devient son Olympia, les nuits de squats sa tournée et les potes du quartier son public. David Grammont (c’est son vrai nom... finalement, c’est donc pas ton oncle... à moins que tu t’appelles Grammont toi aussi...) part à Londres l’année de ses 20 ans et y découvre le milieu rastafari entre Liverpool Street et Leicester Square (bref, encore dans la rue...).

En 1990, Tonton Cristobal est de retour... et il enchaîne illico sur des soirées « toasters » (non, il ne joue pas du grille-pain...), équivalent des joutes entre rappeurs mais sur des rythmes reggae. Remarqué lors d’un reportage TV sur le Paris Black, il signe chez Virgin et sort le titre Peuples du Monde sur un label hip-hop français.
Gros succès. Tonton convoque donc ses nouveaux copains et enregistre la même année son premier album intitulé Le Blues de la Racaille... Quand on lui demande de définir sa musique, il rétorque pourtant : « Je ne suis pas un musicien mais si vous y tenez, l’inspriration est un mélange de soul, de gro kâ antillais et de rumba zaïroise... Mais je ne sais pas comment nommer cela ».

Tout s’accélère pourtant : 12 000 spectateurs rien que pour lui à St Denis de la Réunion en 91, invité au plus grand festival reggae du Monde à Kingston en 92 (le Reggae Sunsplash), enregistrement de treize titres à Memphis avec Tyrone Downie des Wailers au clavier en 93...

Et 1994, sortie de l’album de la gloire « tontonesque » : intitulé Allez leur dire, celui-ci révèle le style dur et ambitieux du plus grand parano de la chanson française.
En effet l’individu est sûr et certain qu’on le prend pour un con, demande à son public de se méfier de tout et d’aller « leur » dire... Justement Tonton, faudrait voir à pas nous prendre pour n’importe quoi ! A qui donc doit on passer ton message ? Auprès de qui répandre ta prophétie ?
Bref, les effets de la paranoïa sont néanmoins contagieux : 350 000 jeunes délinquants entrent dans la secte Tontonesque en quelques mois à peine et se réjouissent de voir qu’en 95, leur idole signe la BO de Un Indien dans la Ville...
La même année, David le messie enfante de Récidiviste, son troisième disque. Le single se nomme Pour tout le monde pareil et nous rappelle l’étrange manie du chanteur : croire qu’il peut penser pour tout le monde... Bon, écoute, contente toi de ta parano à toi et laisse nous vivre !
D’ailleurs, c’est au même moment que la gangrène de l’oubli attaque Tonton. Premier symptôme : une reprise reggae de la chanson Melissa, chantée pour les 50 ans de Julien Clerc... Ensuite, c’est l’escalade : il devient producteur pour oublier qu’il ne chante plus, puis découvreur de talents pour oublier qu’il n’en n’a plus...





- Le plus grand grenier du web -

Envoyez nous vos articles !!


Aujourd'hui...

Sous contrat avec un nouveau producteur, Tonton David se fait pirater par son ancienne maison de disques Delabel-Virgin qui sort un Best-Of en 2002 (le terme est un peu fort... Même pour un maître ès titrification) et réussit le tour de force de lui commander un inédit, publié sur la compilation.
La chanson se nomme Y’a des hauts, y’a des bas... Inutile de vous dire... la tendance du moment.
Depuis, Tonton fait des allers-retours entre France et Algérie, pays pour lequel il a une véritable passion. Il a sorti en 2003 un nouvel album, intelligemment baptisé Faut qu’ça arrête... Sans commentaire. La boucle est bouclée.

Atelier Image/ Yves Carpentier)



Vous cherchez des nouvelles plus récentes de Tonton David ?
visitez QueSontIlsDevenus.net




Quelques sites pour en savoir plus...

Envoyez nous les adresses de sites que vous connaîssez !!

S'inscrire au Fan Club

(C)opyright 1999-2005 - Stars Oubliées.com®