Vous êtes ici :
> Stars Oubliées > Stars > Les Chanteurs > Didier Barbelivien
Bien joué.

- Didier Barbelivien -


Le barbu barbant barba la vie...

par Max


Quelques mots...

Oui, c’est lui, Didier. Non, il n’a pas changé.

C’est bien lui que l’on a connu sous un chapeau de cowboy texan, le derrière fixé sur l’appuie-tête d’une Jeep année modèle 91, accompagné d’une guitare accordée folk et d’un chanteur à cordes vocales folkloriques (Félix Gray)...

Didier Barbelivien, le plus grand sociétaire de la SACEM depuis plus de vingt ans, leader richissime d’une course au succès sur le marché de la variétoche (plus de 1300 titres en stock !). Le grand sachem de la rime unique et de l’accord à trois notes ; celui dont Michel Sardou a dit un jour : « avant d’écrire La Bataille, il m’a juré qu’il écrirait quelque chose sur la base d’une seule rime et d’un seul thème musical. Je lui affirmais le contraire, qu’il n’y parviendrait jamais. Et pourtant ! Il l’a fait... Bon, le succès n’a pas été au rendez-vous mais quand même. Quel challenge ! ».

Oui Michel, mais quand on sait que toutes les chansons de ce stakhanoviste du tube sont créées sur le même modèle, ce n’est plus un challenge, c’est une photocopieuse...

Allez, passons. N’est pas Pierre Delanoë ou Jacques Revaux qui veut... Place à la carrière de l’illustre barbu barbant.





- Le plus grand grenier du web -

1954-1980, Didier devient Barbelivien

Années 80 : la Barbelivien Attitude...

Les recettes du succès "Made in Barbelivien"...

Envoyez nous vos articles !!


Aujourd'hui...

En 2001, on le croit revenir avec un nouvel album, Chanteur français. En fin commercial, il en stoppe pourtant très vite la promotion pour se consacrer à un autre opus, Les années 70, consacré à des inédits de son cru. Pour se justifier, l’artiste n’a pas hésité à avouer qu’il écrivait « quatre fois plus que nécessaire » et qu’il avait donc encore quelques centaines de cordes à son très grand arc.

En 2003, Barbelivien le prouve avec un énième album (fatiguant !), Léo, consacré évidemment à une des innombrables idoles de notre ouvrier spécialisé en tubes : Léo Ferré, qui n’en demandait pas tant.

En 2004, il se fait une joyeuse comédie musicale intitulée « les Enfants du Soleil ».
Sinon, Didier s’est offert une belle tanière, à la mesure de son rythme d’écriture : des studios d’enregistrement ultra-luxueux, en banlieue parisienne, où Garou a ses habitudes. Attention aux morsures...



Vous cherchez des nouvelles plus récentes de Didier Barbelivien ?
visitez QueSontIlsDevenus.net




Quelques sites pour en savoir plus...

Envoyez nous les adresses de sites que vous connaîssez !!

S'inscrire au Fan Club

(C)opyright 1999-2005 - Stars Oubliées.com®