Vous êtes ici :
> Stars Oubliées > Stars > Les Acteurs > Jean Lefebvre
Bien joué.

- Jean Lefebvre -


Miracle dans la forêt de Machecoul...

par Pom


Quelques mots...

Incline-toi, fidèle d’entre les fidèles de Stars-oubliées.com, et fais montre d’humilité à la lecture de ces quelques lignes car tu t’apprêtes à voir le cours de ta vie changer après que Saint Jean ait transmis la parole de son évangile à travers ma modeste plume.

Non, tu ne rêves pas ami paroissien : ce sont bien les pensées du philosophe lui-même que tu vas découvrir dans un court instant, et nul doute que tu ne verras plus les choses de la même manière après ce pèlerinage électronique qui te conduiras aux sources de la Création.

Tu peux encore décider de renoncer à connaître la Vérité, ta Vérité, celle de tout être vivant en ce bas monde, et de continuer à errer dans ton ignorance de mécréant, mais sache que tôt ou tard le remord d’avoir tourné le dos à l’apôtre Jean te commandera une repentance longue et bienfaisante pour sauver ton âme de la débauche et du contentement.

Alors voilà : nous sommes dans la nuit du 3 octobre de l’an de grâce 1922 dans cette bonne vieille cité de Valenciennes, et une certaine Marie Lefebvre, femme d’un modeste charpentier prénommé Joseph, vient de perdre les eaux de vie...

Après quelques douleurs bien compréhensibles, la valeureuse Marie donne donc la vie, à 5h30 du matin (méridien de Bethléem), à son immaculée conception. Le petit Jean - surnommé toute sa jeunesse Jésus par la concierge Mme De Souza - illumine alors l’assistance de son regard déjà resplendissant de profondeur dramatique.

Très vite, il se fait remarquer par son sens prononcé de l’altruisme et des facéties incontrôlées : course à pied dans le grand bassin de la piscine municipale, sauvetage héroïque de la petite Marie-Madeleine des mains d’une bande de barbares lyncheurs ou bien encore multiplication des assiettes d’épinards à la cantoche de l’école, exploit qui lui valut de faire une croix sur ses vacances de Pâques en guise de punition...

Néanmoins, grâce à des résultats scolaires exceptionnels, il débute des études de pharmacie prématurément stoppées par les affres de la guerre. Alors, après avoir libéré la France en juin 1944 avec le renfort de quelques dizaines de soldats alliés du nouveau monde, Jean le pieu, devenu un homme malgré lui à la force de la gâchette, se destine finalement à jouer les soprano à l’opéra.

Puis, le talent pour la comédie lui ayant été insufflé dans les gènes dès sa conception, il décide, après son baptême dans la Deûle, d’embrasser une carrière d’acteur qui le conduira vers la gloire et l’opulence avec des succès tels que la série du Gendarme, Les Tontons Flingueurs, Un idiot à Paris, Ne nous fâchons pas, etc, etc, et bien évidemment la trilogie de Robert Lamoureux.





- Le plus grand grenier du web -

Analyse facio-morphologique du Pithiviers à l’arrêt

Le Petit Lefebvre illustré

Envoyez nous vos articles !!


Aujourd'hui...

Après maintes pubs pour les monte-escaliers Secma, Jean a fini par grimper haut, très haut... Et, en Juillet 2004, l’ami Lefebvre a quitté le feu des projecteurs pour un bon vieux feu de cheminée au paradis... Tchao l’artiste. Tu ne seras jamais oublié dans notre panthéon...



Vous cherchez des nouvelles plus récentes de Jean Lefebvre ?
visitez QueSontIlsDevenus.net




Quelques sites pour en savoir plus...

Envoyez nous les adresses de sites que vous connaîssez !!

S'inscrire au Fan Club

(C)opyright 1999-2005 - Stars Oubliées.com®